Poussière d'étoiles

Tous les chemins se croisent un jour...

14 février 2009

This Promised Land...Cette Terre Promise....

10195026

Qui es tu, toi qui crois que demain t’appartient ?
Tu implores ton Dieu qu’il te donne des enfants
De cette chair là tu en fais des combattants
Des linceuls, des martyrs, des poussières au vent
Mais que vaut cette vie, qui sont les assassins ?

Elu il a été, ton parti des pauvres des opprimés
Mais que fait il, quels desseins a t il dessiné ?
« Ils » vous ont rendu la terre, « ils » vous ont ouvert leurs flans
Long chemin de misère pour ces juifs errants

Que fais tu, toi, l’histoire s’écrit en lettres de sang
Tu implores les hommes qui leur donnent l’argent
De cette richesse ils en font des armements
Des tapis de mort, des cris d’enfants
Mais que vaut la vie puisque ton Dieu t’attend…

Mais une seconde, une seule seconde,
Imagine que vos Dieux n’existent pas ?
De ta Mosquée à leur Synagogue
Il n’y a qu’un pas
Et vous pouvez échanger vos bombes
Vos enfants ne reviendront pas…

*********************

Who are you, you who believe that tomorrow is yours?
You Implore your God to gives you children
In this flesh you're making soldiers
Shrouds, martyrs, dust in the wind
But what is the price of life, who are the murderers?

He was elected, your party of the poor oppressed
But what is he doing, what future is he drawing?
"They "gave back the land, "they" opened their blanks
Long road of misery for these wandering Jews

What are you doing, you,
The history is written in letters of blood
You ask worldwide countries to give you money
From this wealth you bought arms
Carpets death and cries of children
But what is the price of life as God is waiting for you ...

But a second, one second
Imagine that your gods do not exist?
From Your Mosque to their Synagogue
There is only one step
And you can swap your bombs
Your children will never come back ...

Posté par dailleurs à 18:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Cette Terre Promise

    Encore un texte très fort. Une lame de rasoir qui pourrait guérir les blessures. L'homme devrait se réveiller, plutôt que de s'entretuer... Je me mets à rêver comme Martin Luther King.
    Merci pour ce partage.

    Posté par Phidel, 14 janvier 2011 à 14:42
  • moi aussi je rêve, je rêve encore et toujours
    merci pour ton commentaire Phidel...

    Posté par dom, 20 janvier 2011 à 18:34

Poster un commentaire